purE roMantic

10 janvier 2006

viVre !

F

rance, ma belle France, elle sauve mon existence. Je dois lui remercier par un roman, un chef-d’œuvre extatique qui fait naître la nouvelle musique des phrases, une harmonie symphonique du corps, sorti de la chambre trois. Vivant, encore vivant, me revoici devant mon ordinateur quadriphonique, tenu par tas de vibrations électroniques. L’univers vibre en moi et fait effacer les tricholeuocytes malfaisants. Je veux vivre ! Хоћу да живим !

Posté par VizantOr à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Rien à dire

J

our après jour, encore un jour sans rien à dire. Aucune histoire qui m’attire, je suis la fin de tous les désirs. Et pour ne pas me perdre complètement, je pense à l’argent. Survivre sans rien dans les poches, rester le plus pauvre des riches, le plus riche des pauvres ; se plier et prier les plus proches, demander à l’État la longévité du Moi. Qui suis-je ? Un cri, mille non vies, l’artiste de l’oubli…

uglavi2

Posté par VizantOr à 12:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 janvier 2006

Je ne vis plus, je survis !

« L’étuve à l’eunuque ! » La tristesse est si chère, et tombe dans le vin. On plonge en cocktail, nos âmes nagent à la vitesse de chair. L’heure est lourde, le verbe si attiré par la pierre. J’ai hâte de graver dans le marbre le mythe du Moi. Plus on est doux, plus le gris tient. Le flottement lent du Destin, le battement des cœurs maudits, le vide à nos verres, le soleil noir dans l’air.

- Ceci est un message de l’esprit, - la voix me fascine, - je suis ta vie.
- Mets un peu de miroir sur ta langue, - je désire la rime.
- Un petit miroir est dans mon grand sac, - elle m’anime.
- Il ne faut pas dire n’importe quoi, - j’entends mille violons.
- Je t’assure, j’ai le petit miroir d’une matière très pure, - elle essaie de m’expliquer le romantisme des fées dépressives.
- Il y a tout dans ton sac hurluberlu.
- Il n’y a rien dans ta tête montagnarde.
- Tu es bavarde, mais tu ne dis rien !
- Je bois ton vin.
- Un peu de miroir sur ta langue, et tout devient blanc.
- Je ne serai plus jamais vierge.
- Tiens !

Posté par VizantOr à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]